Le style du Peintre MOUYON relève de l'Expressionnisme symboliste, et de l'Expresionnisme abstrait -que le peintre pratique simultanément- à grands coups de brosse nerveux, de pigments épais et travaillés comme s'il se fût agi de glaise génésiaque, informe et cependant prometteuse de Tout et de Néant intimement mêlés.
De l'impression générale de l'oeuvre se dégage, comme le disent nos amis transalpins, un sentiment de fa presto unique façon de traduire l'instantanéité de l'idée, l'immédiateté de la sensation, la fulgurance de la pensée... A l'aune du temps, toute vie humaine -et toute vie, par définition- n'est composée que d'éclairs, de brusques éblouissements, de vibrations et de chocs émotionnels, d'intensité parfois destructrice, souvent révélatrice...
L'Homme est au centre de l'Univers, l'Homme EST l'Univers; fait de tout et de rien, il est tout aussi capable de grandeur que d'abjection, d'indifférence cruelle que de bonté ineffable, de désamour que d'exubérant attachement. C'est bien cela que les oeuvres du Peintre MOUYON tendent à montrer : que l'homme est identique à lui-même, au-delà des Siècles, de ROME à LIMA, de BOMBAY à PARIS, de TOKYO à TOLUND et du GOLGOTHA à MONTSEGUR ...
Les contorsions "apparentes" de ces corps en perpetuel mouvement, ne sont que la transcription muette des interrogations qui sont les nôtres; la musculation outrée qui les caractérise n'est elle-même que la métaphore d'une volonté d'airain et d'un courage stupéfiant qui permettent à l'Homme d'échapper à sa condition et à l'hostilité de son environnement.

C'est une peinture sans concession.